Au taquet !

Deuxième journée pour les nouveaux arrivants !

Ça bouge pas mal au niveau du chantier.

Les découvertes se poursuivent…

Nos hypothèses se confirment.

Une nouvelle aire de travail est sur le point d’être ouverte…

Autant vous dire qu’on ne va pas chômer d’ici le 3 août !

Lower area at work

Tandis que les galets de la cour font l’objet des meilleurs soins de nos fouilleurs…

 

… l’aire dont (presque) personne ne voulait au départ est devenue en une semaine la star du chantier !

On s’y affaire de toutes parts !

Jacob nettoie les cendres d’une éventuelle poutre ou rampe de bois.

Et enfin ! Enfin ! Nous sommes parvenus aujourd’hui à égaliser les deux niveaux de la terrasse.

Regardez un peu comme c’est beau !

Dire qu’il y a encore trois semaines près d’un mètre de dénivelé séparait les deux parties de cette terrasse, ils ne font désormais plus qu’un !

Et dans le prolongement l’une de l’autre s’inscrivent désormais tous nos espoirs…

Ceux de la première session nous comprendront à mots couverts ! 😉

A la jonction des deux niveaux, Jacob a mis au jour une « mud brick » intacte qui nous laisse songeurs.

Comprenez une « brique crue », le matériau de construction de prédilection de l’Orient ancien, assez largement dépourvu de pierres et de bois.

 

Désormais, notre objectif (jusqu’à présent officieux) est désormais officiel : parvenir avant la fin de la mission à faire disparaître la terrasse et rejoindre le niveau de la cour de galets.

Autant dire que ça promet un sacré nombre d’heures de coups de pioche et bien davantage de bucket chains !

A ce sujet, certains ne sont pas encore tout à fait au point…

Et oui, ce n’est pas si évident que ça John !

D’où, le nécessaire rappel du principe de base :

 

Pour le reste, le traditionnel Tea & Coffee Break est l’occasion pour certains de s’essayer à la technique du jonglage…

 

Tandis que d’autres en profitent pour récupérer…

Barney

Ou s’exercer au documentaire animalier…

Trêve de plaisanterie, un peu d’histoire…

Parmi les nombreux vestiges architecturaux du site, nous sommes allés voir aujourd’hui ce bâtiment, reconnaissable immédiatement à la silhouette de son guerrier qui se détache au loin.

 

Il s’agit probablement du dernier édifice construit à Hazor sous la période israélite.

Il était destiné à l’origine à protéger le côté ouest de la ville des invasions assyriennes.

Cependant, en 732 avant J.-C., Hazor fur conquise, tout comme l’ensemble de la Galilée, par les troupes assyriennes du roi Teglath Phalazar.

Les habitants de la région furent alors déportés en Assyrie (au nord de l’Irak actuel), selon une pratique alors en usage par les Assyriens.

Cette conquête marque le début de la fin de l’indépendance du royaume d’Israël.

Et pour finir, la galerie photos du jour !

Avec un petit aperçu de l’état des fouilleurs “after work”…

Jacob

Arno

 

Jonas

Jairo

 

Marjolaine

Petra et Jackie

Et comme promis, la maman de Shlomit…

Lela

 

Et notre tas de déblai  au 17.07.18 !

 

Sur ce, it’s time for us to go to bed…

See you tomorrow for the next adventures of Hazor !

 

2018-07-22T07:15:04+00:00

Laisser un commentaire